Nos Municipaux

Gerald Cretegny

Gerald Cretegny

Syndic

Depuis 1956 dans notre localité, actif en politique communale depuis 24 ans, j’ai vu et vécu le développement de Gland de l’intérieur. Je me suis attaché à ce village devenu ville qui vit, comme tout adolescent, un questionnement permanent.
J’ai effectué ma scolarité obligatoire à Gland, puis mes études à l’université de Lausanne dans les sciences de l’éducation, psychopédagogie. Après diverses expériences professionnelles dans des institutions éducatives puis dans le secteur commercial, mon épouse et moi avons ouvert une maroquinerie à Gland.

Entré au conseil communal en 1992, j’ai été élu municipal en 1998. J’ai dirigé le projet phare du développement de l’accueil des enfants et la mise en œuvre du réseau d’accueil des Toblerones. J’ai repris la syndicature en 2006. Je me suis investi dans la réorganisation de la sécurité de notre ville, la modernisation de l’administration et la création de nouveaux services, le développement de la communication (site web gland.ch, journal Gland-Cité, flyers, visibilité dans la presse).

Mes engagements politiques extra communaux en tant que Président du Conseil Régional, Député au Grand conseil et Président de la Fondation pour l’Accueil de Jour des Enfants m’ont permis d’établir des relations importantes et solides avec la région, le canton et ses institutions.

Mes défis 2016-2021 :

  • Valoriser : l’initiative privée, l’engagement citoyen pour la communauté, telles les mesures en faveur des sociétés locales ou la reconnaissance du bénévolat.
  • Consolider : la pérennité des ressources communales pour des interventions publiques efficaces là où c’est nécessaire.
  • Imaginer : ma ville et lui permettre par un développement mesuré de trouver sa pleine maturité, à travers des quartiers vivants et reliés.
  • Développer : les infrastructures nécessaires au bien-être de nos habitants, en relation avec les communes voisines et la région tels cheminements cyclables et piétonniers, circulation routière, transports publics, équipements sportifs et culturels, logements pour les jeunes et les aînés.
Thierry Genoud

Thierry Genoud

Municipal en charge des bâtiments et de l'urbanisme

Arrivé à Nyon, le 28 janvier 1957, en complément d’une famille déjà composée de 3 enfants. Déménagement à Gland en 1972 avec le reste de la famille.
Depuis l’été 1978 travaille dans l’entreprise familiale, un bureau de conseil en matière d’aménagement du territoire et de police des constructions pour 35 communes du district. Un an plus tard, je trouve la femme de ma vie, nous fondons une petite famille qui voit une lle naître en 1985.
Grande implication dans le monde sportif, comme pratiquant, entraineur et membres de comités. Pour terminer par la présidence du Tennis Club de Gland, durant dix années.
La Vie de ma Ville m’intéressant, je rejoins le GDG, au début des années 2000, pour siéger au législatif de 2002 à 2006. Étant plus un homme d’exécutif, je me présente à la Municipalité. Après ces deux mandats, soit 10 ans en juillet, j’ai pu prendre la mesure de cette fonction. Le partage avec notre population a été important. Mettre en place des projets rassembleurs : la place de la Gare Nord, les deux UAPE de Mauverney et Perrerets, le bâtiment regroupant le SBU et le SIE. La planification de quartiers tels que celui d’Eikenott et de « La Combaz ».
Autant de négociations, de choix, de décisions, en mettant l’intérêt public de notre ville en avant pour aboutir à des solutions de partage entre public et privé. 2016-2021 sera à coup sûr une période où il sera important de maîtriser l’augmentation de population et donc de sa mobilité.
La priorisation des projets sera une obligation, pour assurer une gestion saine de nos finances. Valoriser certaines parties de notre territoire, comme par exemple « Gare-Sud », sera un moyen de trouver des recettes autres que l’impôt. Des efforts importants ont été consentis, dans le but de rassembler les Glandois et Glandoises, durant cette dernière législature, sa consolidation permettra de faire grandir l’offre à disposition de notre population . Là aussi,des implications du privé sont possibles et souhaitées, pour alléger la part publique.
Il faut absolument tirer le bénéfice de ce développement inéluctable, en imaginant de nouveaux concepts en matière de divertissements, de loisirs et d’offre commerciale. Ceci s’appelle tout simplement : la qualité de vie

Isabelle Monney

Isabelle Monney

Municipale en charge des affaires sociales, logement, culture, cultes, politique de la santé et des personnes âgées

Née en 1963, mariée et mère de 2 enfants adultes, je vis à Gland depuis 1988. Je travaille à temps partiel en tant que conseillère en placement auprès d’un gérant de fortune indépendant à Genève et suis administratrice d’une PPE.
J’occupe le poste de Municipale des affaires sociales, du logement, de la culture et des cultes depuis 2011. Durant cette législature, une centaine d’appartements à loyer abordable, subventionnés et protégés ont été mis sur le marché à Eikenøtt et au Chemin de la Chavanne grâce à des partenariats publics-privés tout en encourageant la mixité sociale et plurigénérationnelle.

Dès sa création, le nouveau service de la culture a œuvré à la mise en place d’une politique culturelle digne de notre ville. Grand-Champ, Le lieu culturel, a vu son offre de spectacles de théâtre, d’humour ou de concerts de musique classique s’étoffer et propose désormais une vraie saison culturelle variée et de qualité avec des rendez-vous jeune-public, des café-concerts et du cinéma sous plusieurs formes : films documentaires grâce à la toute jeune collaboration avec Visions du Réel, 5 soirées de cinéma Open-air en juillet ou des événements cinéma lors des rendez-vous mensuels Gland’écran.

2016-2021 : de nouveaux dé s pour ma Ville

Consolider nos finances sera un des enjeux majeurs de cette législature et les investissements futurs devront être priorisés.
Valoriser clairement le rôle que joue la culture dans toutes ses dimensions restera une de mes priorités en proposant une culture propice à tisser des liens les uns avec les autres afin de mieux nous connaître et en proposant des lieux bénéfiques à la création aussi bien au niveau intégratif qu’intergénérationnel.

Développer un label « commune en santé » en valorisant des mesures de prévention et de promotion de la santé soutenues ou mises en œuvre par les différents intervenants.
Imaginer la ville de demain en lui donnant sa véritable identité : ma Ville à taille humaine, proche de la nature, accueillante (plus de 100 nationalités), permettant à ses citoyens de s’approprier l’espace public, ville « la plus jeune de Suisse » où l’impossible devient soudain possible.

Gilles Davoine

Gilles Davoine

Municipal en charge des finances, promotion économique, sports, domaines et forêts

Glandois et fier de l’être depuis plus de 25 ans, j’ai 44 ans, suis marié à une native de Gland et ai le bonheur d’être le père de 3 enfants de 8, 10 et 12 ans. En 1993, je crée avec mon épouse, dans notre ville, la société Mister Pizza, vendue depuis lors mais toujours active. Aujourd’hui avocat à Nyon, j’aime toutefois varier les activités et suis ainsi membre du comité de la Fondation L’Ombelle, centre d’enseignement spécialisé, vice-président de Communyon, association qui s’emploie actuellement à sauver notre télévision régionale NRTV, ou encore constructeur de 24 logements dans notre commune. Je suis également un sportif et ai joué en LNA de Volleyball, sport que je pratique toujours au sein du VBC La Côte, que j’ai formé il y a 15 ans d’une fusion des clubs de Gland et de Nyon et que j’ai présidé plusieurs années.

Actif au sein du conseil communal depuis 2011, j’ai naturellement choisi d’être membre du GDG, un groupe d’opinions libres qui n’a pour seul objectif que le bien de notre ville et dont la force et le bon sens garantissent une politique paci ée à Gland depuis plusieurs décennies. Durant cette législature, j’ai défendu avec vigueur et souvent avec succès les projets du GDG pour le bien-être de nos habitants, n’ayant pas peur d’affirmer mes convictions même lorsque le combat s’avérait d’emblée diffcile, comme lors de la votation sur la construction d’une piscine publique que je soutenais.

J’ai désormais envie de faire mieux, de faire plus, en intégrant le collège exécutif de notre ville, ce qui me permettrait de participer de manière plus directe et plus efficace au développement harmonieux de Gland. Les dé s sont en effet nombreux : certes, il faudra d’abord valoriser nos acquis et consolider l’existant, des moyens financiers limités n’autorisant pas tous les projets. Mais il s’agira aussi de savoir continuer à développer nos infrastructures, ce a n d’assurer la qualité de vie de nos citoyens de tous âges et d’intégrer nos nouveaux habitants dans une ville qui doit désormais s’assumer comme telle, puis d’imaginer alors son futur de manière ambitieuse.

C’est ainsi avec envie, force et détermination que je me présente à l’élection à la Municipalité de Gland.